Mon code de déontologie

Un accompagnement en toute liberté

Au-delà de la formation de l'accompagnant, de la « méthode utilisée », la réussite d'un accompagnement est étroitement liée à la qualité de la relation. Vous êtes donc libre de choisir votre praticien mais également d'interrompre cette collaboration à tout moment.

J'adapte mon accompagnement dans le respect et l'intérêt de chacun, c'est pourquoi je m'autorise si nécessaire, à interrompre notre collaboration et à vous orienter vers d'autres praticiens ou spécialistes.

 

Une thérapie personnelle

J'ai tout d’abord effectué une psychothérapie personnelle approfondie pendant plusieurs années auprès d’une psychologue clinicienne puis d'une praticienne en Gestalt Thérapie et cela en amont de l'ouverture de mon cabinet, afin d'arriver à une utilisation maximale de ce que je suis, de ce que je possède comme qualité d'ouverture à l'autre, l'objectif étant de les mettre au service de la personne accompagnée. Je continue toujours ce travail car j'ai ce présupposé, qui m'appartient bien évidemment, qu'il est indispensable dans un métier de relation d’aide, afin de ne pas basculer dans le conseil et de ne "pas imposer" sa propre carte du monde. 

Une supervision de mon travail

Une supervision individuelle de ma pratique, quel que soit la nature de l'accompagnement (thérapie verbale ou hypnothérapie), est réalisée par un professionnel. Il s'agit d'un espace confidentiel d'analyse. C'est également pour moi une façon d'enrichir ma pratique, de la faire évoluer.

La supervision permet de mon point de vue de prendre du recul sur sa pratique, d'avoir un autre regard sur le processus relationnel en cours avec la ou les  personnes accompagnées (en individuel ou en couple...) et de se dégager de liens, de projections ou bien de constructions fixées qui entravent le bon déroulement du travail du thérapeute (d’où l’importance du travail du thérapeute sur lui-même…). Elle permet également d'en  extraire des éclairages cliniques et théoriques, appuis incontestables pour mettre du sens sur le processus thérapeutique. Le travail s'engage donc autour de la personne accompagnée (ou du couple...), mais également au sein de ce système couple-thérapeute  (notions de transfert et de contre transfert).

Droit à l'information

La personne en thérapie a le droit de connaître la/les méthode·s, outil·s employés par son praticien, son orientation thérapeutique, sa qualification et sa formation. Il en va de même sur le champ de l’Hypnothérapie. Enrichir ma pratique dans le cadre de la formation continue, est également inscrit dans mon code de déontologie.

 

Indépendamment de toutes ces informations affichées dans ma structure, de ma présentation lors de notre premier rendez-vous (mon cadre de travail), vous êtes donc en droit de me questionner sur mes différents cursus à tout moment de l'accompagnement

Secret professionnel

Quel que soit le type d'accompagnement, je suis soumise au secret professionnel sur le contenu de ce qui est posé en séance.

Une démarche non médicale

L'accompagnement que je vous propose ne rentre pas dans le champ d'une pratique médicale, mais peut être complémentaire d'un traitement médicamenteux prescrit par votre médecin généraliste ou par un médecin spécialiste (comme le psychiatre). Il ne peut en aucun cas s'y substituer. Je ne pose donc aucun diagnostic médical, ne modifie ou interromps aucuns traitements médicamenteux, ne prescris ou conseille aucuns médicaments. Aucun traitement ne doit être interrompu ou modifié sans l'avis d'un spécialiste.

L'hypnose peut également compléter un traitement médical. Dans ce champ-là, comme dans celui de la thérapie, toute personne suivie médicalement est invitée à poursuivre son suivi médical conformément aux prescriptions (de rendez-vous et de soins) de son professionnel de santé. Je peux d'ailleurs, dans certains cas, vous demander de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé (médecin, psychiatre..), sans obligation pour vous. Sachez néanmoins qu'un refus pourra justifier la rupture de votre suivi, ce dont vous serez informé(e). 

En savoir plus sur: