Méthodologies & outils

Le voice dialogue ou dialogue intérieur

C'est en 1972 que les Dr Hal et Sidra Stone ont développé cette méthode dont l'origine se trouve essentiellement dans les travaux de Carl Gustav Jung. Son objectif est de favoriser le développement d'une plus grande conscience personnelle. Son champ d'utilisation est large aujourd'hui et va de la psychothérapie au coaching en passant par le développement personnel.

Selon cette théorie, notre psyché est constituée d'un ensemble de personnages intérieurs qui nous sont propres : le critique, celui qui souhaite toujours faire plaisir, le perfectionniste... À ces sous-personnalités dites primaires, existent, ce que l'on nomme les sous-personnalités reniées. Leur identification et exploration permettent d’apprendre à établir une relation consciente avec nous.

En effet nous possédons tous de nombreux personnages avec leurs « bons » et nous dirons « mauvais » côtés qui tentent tour à tour de retenir notre attention. Si nous ne comprenons pas les pressions qu'ils exercent, nous risquons de voir la conduite de notre existence nous échapper. De même, refréner en quelque sorte certains d'entre eux, peut nous plonger dans de douloureux conflits intérieurs avec toute cette batterie d’émotions parfois désagréable, voire douloureuse.

Le Carré de Ofman

Cet outil simple d'utilisation est très utile dans un travail d'accompagnement quand sont en jeu des difficultés relationnelles voire conflictuelles abordées dans une approche systémique (la personne dans son environnement et son interaction avec celui-ci)
 

L'Arbre de l'estime de soi

C'est une pratique qui a pour objectif de mettre en lumière les qualités de la personne accompagnée et qu'elle peut exprimer sans en avoir conscience.

La Gestalt

Très influencée par la Gestalt que j'ai expérimentée dans le cadre de ma thérapie personnelle, je suis souvent amenée à ramener la personne dans l'ici et le maintenant de la séance (« regarder » ce que j'ai vécu dans le passé mais m’exprimer sur mes ressentis, mes pensées dans l'ici et maintenant de la séance lorsque je l'évoque…), à travailler sur les ressentis corporels et émotionnels qui surviennent. J'utilise par exemple le « Monodrame » qui permet notamment de laisser s'exprimer « les différents personnages » à l'intérieur de nous afin de pointer nos facettes contradictoires, certaines de nos caractéristiques qu'on se cache à soi-même ou que l'on attribue aux autres (projections). Il est également possible d'incarner nos proches, du moins ceux issus de notre quotidien. J'utilise ainsi le protocole de la Chaise Vide.